Recherches sur les bienfaits de la réflexologie dans les syndromes pré-menstruels

Source : Extrait du Panel de recherches, présenté par Bill Flocco. En décembre 1993, « The Journal of Obstétrics ans Gynecology » (la revue d'obstétrique et de gynécologie) publia la première étude dans le cadre de la recherche sur la réflexologie. L'étude

contrôlée et randomisée du traitement du syndrome pré-menstruel (SAP) par la réflexologie des oreilles, des mains et des pieds fut conduite pas l'équipe de recherche de BILL FLOCCO et Terry OLESON, au siège de l'Académie Américaine de Réflexologie à Los Angeles (Californie).

Traduit par Roland GRAVE

  • Etats-Unis 
  • 1993
  • 335 femmes - 2 groupes

 

Méthode

Dans le cadre de cette étude, 335 femmes firent un relevé quotidien de leurs symptômes physiques et psychologiques pendant 6 mois. Pour qu'une étude soit publiée dans une revue de recherche médicale scientifique, des contrôles stricts sont requis. Il y eut dont 2 groupes dont 1 groupe placebo. Si ce dernier n'avait pas été constitué, cette première étude n'aurait jamais été publiée.

Les femmes furent désignées au hasard pour faire partir du groupe de réflexologie active, soit du groupe placebo. Le premier groupe reçut un véritable traitement de réflexologie, sur les points et zones réflexes considérées comme impliquées dans le SPM. Le groupe placebo fut traité par des séances de réflexologie sur des points et des zones réflexes considérées comme non impliquées dans ce syndrome.

 

Résultat

Le rapport décrit les bienfaits remarquables de la réflexologie sur l'ensemble du SPM.

Les résultats de l'étude publiée en 1993 ont montré que le groupe de réflexologie active a obtenu une réduction de 46 % des symptômes, alors que le groupe de réflexologie « placebo » a obtenu une réduction de 29% des symptômes. La différence du pourcentage entre ces deux groupes est statistiquement significative.

FLOCCO et OLESON viennent de fournir des informations statistiques supplémentaires sur cette étude. Le tableau suivant rend compte des sept derniers jours menstruels au cours desquels les symptômes de nature psychologique se manifestent davantage qu'aux autres périodes du cycle.

Comme on peut le remarquer, la réflexologie a eu un effet notable sur plusieurs symptômes du

SPM.