GER . Groupe d'évaluation de la réflexologie

Il s'agit d'un laboratoire d'idées et  d'actions informel regroupant des chercheurs/chercheuses, réflexologues engagés dans la recherche, directeurs /directrices de centres de formation aux réflexologies, représentant de fédérations et syndicats de réflexologie.

 

Actif depuis 2020, la constitution du groupe partait du constat que dans la littérature scientifique, les études sont souvent jugées plutôt faibles en preuve. Il est impossible d'évaluer pleinement ou de reproduire des interventions de réflexologie notamment du fait que la description est trop succincte, incomplète voire absente. Parfois la durée et/ou le nombre de séances sont indiqués, mais ces détails sont bien sûr bien faibles. L'évaluation et la réplication des interventions dans la pratique va dépendre de la façon dont les protocoles ont été décrits dans les études. La compréhension des mécanismes va aussi en partie découler de ces précisions.

Pour convaincre, apporter des preuves satisfaisantes à la communauté scientifique il est nécessaire aussi d'utiliser un socle commun, un langage commun pour décrire ce qui est fait, une carte réflexe commune.

La personnalisation est l'un des atouts majeurs de la réflexologie et proposer un motif pour cette INM sera difficile mais pas impossible. 

Ce groupe a fonctionné de 2021 à 2023 sous l'égide de la société savante NPIS puis est redevenue indépendante.

Actuellement (2024) plusieurs sous-groupes de travail sont actifs notamment un relatif à l'élaboration d'une cartographie réflexe plantaire  'consensuelle'

 

Contact coordination : Emeline Descamps, chargée de recherche INSERM

 

En savoir plus bientôt.